Quand est-il né ?

 

Pas plus Astérix que Vercintégorix ni aucun Gaulois n'avait de nom de famille. Durant tout le premier millénaire et le début du deuxième, nos ancêtres ne portaient qu'un nom de baptême : l'équivalent de notre prénom.
 

Comment est-il né ?

 

L'immense majorité des noms de famille vient de simples surnoms qui se sont dégagés spontanément à la fin du Moyen-âge, à la suite d'un grand "boom" démographique, qui engendra, au sein de chaque village, de nombreuses homonymies. Spontanément, on prit l'habitude distinguer deux Jacques en les surnommant l'un Lejeune et l'autre Meunier... Aucune loi ne le rendit obligatoire ; personne ne les enregistra. Peu à peu, ils se fixèrent et se transmirent héréditairement, de père en fils, quitte à pas mal varier au fil des temps, puisque nés du langage parlé et longtemps non consignés par écrit.

 

Que signifie-t-il ?

 

Rechercher l'étymologie et le sens originel d'un nom est souvent difficile, notamment du fait des nombreuses déformations. L'idéal est d'en retrouver la forme primitive et de travailler ensuite à partir de dictionnaire du dialecte ou patois de la région où il s'est formé. Quelques ouvrages, au plan national ou régional, tentent d'apporter des réponses.

 

Publicité