En Australie, des scientifiques ont découvert une ville sous-marine entièrement construite par des poulpes. Elle a été baptisée "Octlantis".

Dans la baie de Jervis, au large de la côte est de l’Australie, des scientifiques ont découvert une ville sous-marine entièrement construite par des poulpes. Les chercheurs ont installé quatre caméras GoPro sur le site, et ont capturé près de dix heures de séquences où l’on peut voir de nombreuses interactions sociales entre les céphalopodes. Le nombre de pieuvres observé sur le site varie en moyenne entre dix et 15.

Il s’avère qu’elles ont construit des murs à partir de clam et de coquilles de pétoncles ainsi qu’avec les restes de leurs repas. Leur ville est située entre 10 et 15 mètres sous la mer, et mesure 18 mètres de long sur quatre de large, a détaillé l’Express.

Peter Godfrey-Smith, auteur de "Other Minds : The Octopus and the Evolution of Intelligent Life" et également rédacteur sur le blog Today.UIC, a indiqué que ces animaux possédaient l'intelligence d'un humain de trois ans.

A lire aussi IMAGES Un poulpe (vraiment) géant à Nantes : c’est quoi cette histoire ?

Ils ont un comportement similaire aux êtres humains

Catherine Chancellor, docteur en philosophie et étudiante en sciences biologiques à l’Université de l’Illinois de Chicago, a observé leur comportement . Elle a remarqué que certaines des pieuvres avaient été expulsée de leurs tanières, et que d'autres avaient parfois entre elles des rapports de domination ou de violence.

La scientifique a expliqué que les poulpes étaient très possessifs au sujet de leur terrain. Elle a cependant précisé : "nous ne connaissons toujours pas grand-chose sur le comportement de la pieuvre. D'autres recherches seront nécessaires pour déterminer ce que ces actions pourraient signifier". Le professeur David Scheel, qui a dirigé la recherche, a expliqué dans The Guardian : "Ces comportements sont le produit de la sélection naturelle et peuvent être remarquablement similaires aux comportements sociaux complexes des vertébrés".

Une autre "ville" a été découverte non loin du site

Publicité
La découverte est importante car elle confirme les soupçons des scientifiques à propos de la culture des céphalopodes, a précisé The Guardian. Un autre site voisin de la baie de Jervis, situé à moins de 20 mètres, a été découvert en 2009. Nommé "Octopolis", ce site s’est formé autour d'un grand objet métallique fabriqué par l'homme. Peter Godfrey-Smith, qui a plongé sur le site "Octopolis" il y a quelques années y voit, entre autre, un moyen pour les poulpes de se protéger des prédateurs tels que les requins, les phoques et même les dauphins.

En vidéo sur le même thème : Poulpe vs Crabe