L’argent ne fait pas le bonheur. Certaines grandes fortunes l’ont déjà prouvé en multipliant les disputes pécuniaires entre parents et enfants. Retour sur trois grands conflits familiaux récents, où l’on se dispute encore le magot.

 

Famille Bettencourt : des conflits d’argent bien maquillés

Fin 2007, Françoise Meyers-Bettencourt porte plainte contre sa mère Liliane Bettencourt, héritière de L’Oréal et troisième fortune de France. Elle dénonce un abus de faiblesse, entrainant des dons faramineux (1 milliard d’euros) au photographe mondain François-Marie Banier. En 2009, la plaignante demande que sa mère soit mise sous tutelle. L’année suivante, après qu’éclate l'affaire Woerth-Bettencourt, entrainant de nouvelles demandes de mise sous tutelle, la mère contre-attaque : c’est elle, cette fois, qui porte plainte contre sa fille pour violences morales.

Publicité
Toujours en 2010, le 6 décembre, après trois ans de guerre ouverte par médias interposés, mère et fille se réconcilient autour de différents accords financiers… mais pas pour longtemps ! En juin 2011, la hache de guerre est de nouveau déterrée : Françoise Meyers-Bettencourt reproche au mandataire de sa mère, Maître Pascal Wilhelm, de profiter de ses largesses, notamment pour le compte de sociétés dont il est l’avocat. Une nouvelle demande auprès du juge des tutelles est déposée. En octobre 2011, un rapport médical conclut que l'héritière de L'Oréal souffre de "démence mixte" et de la maladie d'Alzheimer. Liliane Bettencourt doit être placée sous la tutelle de sa fille et de ses petits-enfants. Ses avocats font appel de cette décision. Le feuilleton continu…

 

©Christophe Petit Tesson/MaxPPP

Publicité