Un automobiliste a foncé sur des piétons dimanche soir dans le centre de Dijon en criant "Allahou Akbar". Deux personnes seraient grièvement blessées.

Scènes de panique à Dijon. Des passants ont été pris pour cibles dimanche soir dans le centre de Dijon. Un automobiliste leur a foncé dessus en criant "Allahou Akbar" ("Dieu est le plus grand" en arabe). En tout, onze personnes ont été blessés, dont deux grièvement mais leur "pronostic vital n’est pas engagé", a rapporté une source policière.

Sur la piste de l’islamisme radicalSelon les premiers éléments réunis, le conducteur fou aurait foncé sur la foule à cinq endroits différents de la ville. Des témoins ont rapporté à la police que l’homme portait une djellaba, a crié "Allahou Akbar" et dit avoir agi "pour les enfants de la Palestine". Les raisons exactes de son geste ne sont pas encore connues. "L'homme, né en 1974, présente le profil d'un déséquilibré et serait suivi en hôpital psychiatrique", a par ailleurs précisé une source proche du dossier. Manuel Valls, le Premier ministre a rapidement réagi sur Twitter :

Connu pour des faits de délinquance "de droit commun" commis dans les années 1990, selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, le conducteur n’était pas considéré comme un citoyen "à risque" en termes de terrorisme. Aussi ne faisait-il l’objet d’aucune surveillance particulière de la part des autorités. Le Bien Publicrapporte cependant que la piste de l’islamisme radical serait privilégiée par les enquêteurs. Une enquête aurait été ouverte et confiée à la section antiterroriste de Paris. Arrêté après une course-poursuite avec les policiers dans Dijon, le "déséquilibré" serait actuellement en garde à vue à l’hôtel de police de la ville.

Publicité
Au lendemain de l’attaque de Joué-les-ToursCette attaque est intervenue au lendemain d’une autre survenue au commissariat de Joué-les-Tours (Indre-et-Loire). Samedi, un homme a fait irruption dans ce commissariat et blessé trois policiers à l’arme blanche en criant lui aussi "Allahou Akbar", avant d’être abattu. Saisi de l’enquête, le parquet antiterroriste favoriserait la piste de l’islamisme radical.

 Vidéo sur le même thème : un "déséquilibré" fauche volontairement 11 piétons

mots-clés : Dijon

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité