Trois djihadistes français ont lancé un appel aux musulmans de France, les incitant à rejoindre la lutte en Syrie ou à commettre des attentats dans l'Hexagone.

Trois jours après la diffusion d’une vidéo montrant l’exécution de 18 prisonniers syriens et de l’Américain Peter Kassig par des combattants de Daesh, parmi lesquels deux Français ont été identifiés, une nouvelle vidéo a fait son apparition sur le net. L'enregistrement, repéré par le site de surveillance de l’activité djihadiste sur Internet SITE (en anglais), montre trois jeunes djihadistes français qui exhortent les musulmans de France à rejoindre la lutte armée en Syrie ou a commettre des attentats en France, rapporte l’AFP.

 L'appel aux armes

Si leur identification n’est pas encore effective, les trois individus ont précisé s’appeler Abu Osama al-Faransi, Abu Maryam al-Faransi et Abu Salman al-Faransi de leur nom de guerre, al-Faransi signifiant "le Français" en arabe. Dans la vidéo de 7 minutes diffusée mercredi soir, les trois combattants, l’arme à la main, prennent tour à tour la parole en français pour encourager tous les musulmans de France à quitter le pays pour les rejoindre ou, à défaut, d’agir directement sur le territoire français en menant des attaques et des attentats. À la fin de l’enregistrement, ils brûlent leur passeport devant la caméra.

La mise en garde du ministre de l'Intérieur

Publicité
Il y aurait aujourd’hui 1132 Français impliqués dans des filières djihadistes pour la Syrie selon les autorités. Parmi eux, 376 personnes se battraient actuellement en Irak et en Syrie pour Daesh (acronyme d’État islamique en arabe). Par ailleurs, une cinquantaine de Français seraient déjà mort sur place. Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve qui multiplie les interventions médiatiques a une nouvelle fois appelé les jeunes à se méfier de la "propagande abjecte qu’ils peuvent subir". Il leur a par ailleurs demandé de "regarder en face les monstruosités et la barbarie de ces groupes terroristes".

Vidéo sur le même thème - Surveillance des jihadistes: le travail de l'ombre des services de renseignements français 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité