Les offres de Free mobile, B&You ou Sosh plafonnent le montant de leur crédit gratuit à un niveau insuffisant pour acquérir un smartphone dernier cri. 

Vous avez envie de jouer avec un smarphone haut de gamme mais vous n’avez pas assez de cash pour l’acheter comptant ? Inutile de compter sur les opérateurs low-cost pour vous aider à le financer. En effet, en consultant la gamme de téléphones assortis d’un crédit gratuit chez Free, B&You ou Sosh, on note que les offres de financement sont assorties d’une restriction de taille. Le montant de ces crédits est en effet  limité à … 200 euros ! Soit, environ le tiers du prix d’un smartphone dernier cri comme l’iPhone 4 S 16ga.

 

Ainsi chez Free, si des modèles comme ZTE F160, le Huawei U8350 ou encore le Samsung Galaxy Y sont disponibles pour 1 euro à la commande puis de 4 à 5,99 euros par mois durant 2 ans, le montant du crédit total n’atteint pas 200 euros en fin de parcours. En revanche pour acquérir un smartphone haut de gamme comme le Galaxy SII, il faut payer 479 euros dès le départ.

 

Chez Sosh, filiale low cost mobile d’Orange, la situation est identique : disponible pour 9,90 euros à la commande, le BlackBerry Curve 8520 est, par exemple, assorti d’une offre de crédit de 15 euros sur 12 mois ou de 7,50 euros sur 24 mois. Soit, là aussi, moins de 200 euros au final, dans les 2 cas. En revanche, il faudra sortir 379 euros cash pour obtenir un Samsung Galaxy Note, un iPhone 4S blanc 16ga blanc coûtant 419 euros à la commande. 

 

Même constat chez B&You, filiale low-cost de Bouygues Telecom ou le crédit « sans frais » est également plafonné à hauteur de 192 euros. Ainsi pour s’offrir un IPhone 4S noir, un abonné devra, par exemple payer 411,21 euros à la commande et 12 mensualités de 16 euros, soit un crédit de 192 euros. 

 

Pourquoi les offres des FAI sont-elles toutes plafonnées à moins de 200 euros ? 

 

Tout simplement parce que la loi Lagarde, entrée en vigueur le 1er mai 2011, a renforcé la sécurité des consommateurs pour les crédits dont les montants sont compris entre 200 euros et 75 000 euros. En deçà de 200 euros, les prêts ne sont pas considérés comme des crédits à la consommation. Et leur délivrance échappe à certaines obligations comme la vérification systématique de la solvabilité du client ou le devoir d'information sur les conditions du prêt. De même, dans le cadre de la loi Lagarde, le délai de rétraction est porté de 7 à 14 jours, l’emprunteur disposant de 14 jours calendaires (dont les samedis, dimanches et jours fériés) pour annuler la demande de crédit après l’accord initial. Une disposition qui ne s’applique pas pour moins de 200 euros.

 

Publicité
Conseil : les formules « gratuites » ou « sans frais »  des FAI engageant l’emprunteur sur une longue durée, il est préférable de se renseigner sur ce qui est prévu si l’abonnement est résilié avant la fin du prêt. 

 

Publicité