Dominique de Villepin s'est offert une semaine très médiatique. Alors qu'il devait rencontrer le Président Nicolas Sarkozy jeudi 24 février dans le cadre du G20, il a annoncé la veille qu'il ne renouvellerait pas son adhésion à l'UMP, et le lendemain il était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. Avait-il un message à faire passer?

Villepin quitte sa famille politique

Ce n'était en apparence pas programmé : c'est un étudiant de l'EM à Lyon, où Dominique de Villepin faisait une intervention mardi 22 février, qui lui a demandé comment il pouvait rester adhérent à l'UMP alors qu'il avait créé son propre mouvement, République Solidaire, en juin 2010.

Publicité
Celui qui a infirmé à demi-mot sa candidature le 8 janvier chez Ardisson a alors affirmé qu'il ne renouvellerait pas son adhésion en 2011. La secrétaire générale de République Solidaire, Brigitte Girardin, l'a confirmé le lendemain, et une vidéo de l'ancien Premier ministre diffusée sur le site officiel du parti a été diffusée. Il y disait notamment : "Si j'ai repris ma carte en 2010, c'est parce que je ne voulais pas désespérer, ni faire désespérer tous ceux qui à l'UMP participent des mêmes idéaux et des mêmes convictions qui sont les miennes, tant sur la politique intérieure que sur la politique étrangère". Il a par ailleurs évoqué "un décalage croissant entre les idées qui sont défendues par l'UMP et les Français".

Publicité