La jeune femme, élue première dauphine du concours Miss Provence 2015, vient d'être destituée de son titre par le comité Miss France. En cause, sa participation à une téléréalité.
Miss France : une candidate destituée pour avoir participé à une téléréalitéCapture d'écran D!CI TV

Montaine Mounet, la première dauphine de Miss Provence 2015 a été destituée de son titre pour avoir participé à une téléréalité.

En 2015, à Istres, elle a été élue Miss Alpes-de-Haute-Provence puis a décroché la seconde place du concours Miss Provence. En couple avec Julien Tanti, elle décide alors de le rejoindre en Afrique du Sud. Le jeune homme est à ce moment en tournage des "Marseillais South Africa". Elle rejoint alors le casting en printemps 2016 pour quelques épisodes de l'émission de téléréalité.

"Cela a été mal vécu et j’ai été destituée"

Lorsque le comité de Miss France s'est aperçu que la jeune femme passait dans la téléréalité, il a décidé de lui enlever son titre de première dauphine. Elle explique à TVMag : "Je m’étais présentée au concours pour ma mère qui adorait ce milieu de princesses. Cela m’avait plu mais c’est un monde très compliqué, très strict et même trop strict. Comme je n’avais pas prévenu le comité de ma participation aux Marseillais, cela a été mal vécu et j’ai été destituée. Juste pour avoir fait cette téléréalité."

La jeune femme ne comprend pas cette décision du comité, la trouvant excessive. "Qu’ils ne veuillent plus de moi pour le concours Miss Provence 2016, je pouvais le comprendre, mais qu’ils me retirent mon titre et mon écharpe de première dauphine, non, a-t-elle ajouté. Je n’avais pas de contrat avec Endemol ou Miss France donc c’est incompréhensible. J’ai gardé ma couronne et mes écharpes, mais j’ai été destituée", a-t-elle ajouté au média.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.