Une semaine après le drame, les obsèques des victimes de l'attentat à Charlie Hebdo ont lieu. Certaines sont célébrées dans l'intimité, sans la présence des médias, comme pour Cabu ou Bernard Maris. D'autres sont publiques, comme c'est le cas pour Tignous, ou plus médiatisées comme pour Elsa Cayat, Wolinski et Franck Brinsolaro, le policier chargé de la sécurité de Charb.

Le cercueil de Tignous à la sortie de la mairie de Montreuil 

©

Une semaine après l'attentat qui a tué 12 personnes au siège de Charlie Hebdo, les obèques des victimes sont célébrées. 

Si Cabu et Bernard Maris sont enterrés dans l'intimité, le premier dans sa ville natale de Châlons-en-Cham­pagne ce mercredi 14 janvier, et le second à Toulouse ce jeudi, d'autres cérémonies sont plus méditisées. 

Ainsi, l'enterrement de Tignous est public et a eu lieu ce jeudi matin à la mairie de Montreuil. Celui d'Esla Cayat a lieu ce même jour au cimetière de Montparnasse ainsi que celui de Wolinski au Père-Lachaise. 

Franck Brinsolaro, l'agent de police chargé de la sécurité de Charb a également été inhumé ce jeudi.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet