La réforme souhaitée par Emmanuel Macron pourrait se faire au détriment des retraités dont le niveau de vie risque de baisser considérablement. Mais le problème n'est pas abordé par nos autorités… 

Réforme des retraites : un problème de financement dont personne ne parle ?

La réforme des retraites portée par l’exécutif a d’ores et déjà fait l’objet de nombreux débat. Emmanuel Macron entend créer un système de retraite universel. L’objectif ? "Des droits identiques pour tous, une plus grande équité", déclarait Edouard Philippe devant les caméras de LCI. Des mots repris, entre autres, par Christophe Castaner pour qui "le système des retraites actuel est injuste".

Il n’est donc pas question, souligne le quotidien économique Les Echos, de réaliser davantage d’économies. Pourtant, le Conseil d’orientation des retraites (COR) alerte sur les problèmes d’équilibre financier du système des retraites. "Le COR est un organisme connu pour son optimisme. Pourtant, il parle de déficit du système des retraites dès 2022", rappelle Philippe Crevel, économiste libéral et directeur du Cercle de l’Epargne.

"D’après les prévisions du COR, qui table sur une croissance moyenne de 1,5% environ, le système retrouverait l’équilibre en 2036. Toutefois, si la croissance s’avère finalement moins forte qu’espéré, voire accuse un recul, on assisterait à une forte dégradation du solde des retraites", ajoute l’économiste pour qui le risque est clair. "Fondamentalement, le danger c’est d’assister à une forte baisse des pensions de retraites. Le niveau de vie relatif et absolu des retraités devrait perdre 10 points d’ici un peu moins de 15 ans", détaille-t-il. D’après le quotidien, c’est même déjà le cas, quand bien même l’évolution demeure presque indolore dans l’immédiat. A terme, le nombre de retraités sous le seuil de pauvreté devrait exploser…

Publicité
Publicité