Entre la hausse de la CSG et l'inflation, la rentrée 2018 s'annonce électrique pour quantité de retraités. Heureusement, dans ce lot d'augmentations, on recense aussi quelques bonnes nouvelles. 

Rentrée 2018 : une lueur d’espoir pour certains retraités ?

Dimanche dernier, le Premier ministre Édouard Philippe a fait une annonce choc. Il a, en effet, indiqué que les allocations familiales, l'aide personnalisée au logement, ainsi que les pensions de retraites ne seraient, en fin de compte, revalorisées qu’à hauteur de 0,3 % en 2019 et en 2020. Soit un taux qui se situe bien en deçà de l'inflation. Seulement voilà, le taux en question pourrait être à l’origine d’une perte de revenus pour les retraités portée à plusieurs centaines d’euros chaque année selon les profils. Ce, compte tenu de la désormais tristement célèbre désindexation de l’inflation.

Publicité

A lire aussi : Pension de retraite : pourquoi vous allez perdre jusqu’à 780 euros en 2019

Une conjoncture économique qui tombe mal à l’heure où bon nombre de retraités doivent déjà composer avec la hausse de la CSG. Pour autant, dans ce marasme de mauvaises nouvelles, une lueur d’espoir se profile à l’horizon pour les personnes ayant quitté la vie active et qui perçoivent de très petites pensions.