Manque d'implication dans le Doubs, conférences à l'étranger... Et si Nicolas Sarkozy n'avait pas véritablement endossé son costume de président de l'UMP ?

Comme nous l’évoquions hier, Nicolas Sarkozy s’est envolé vers Abou Dhabi dans la nuit de dimanche à lundi alors que les ténors de l’UMP peinaient à accorder leurs violons pour expliquer la défaite du candidat UMP dans le Doubs ainsi que la position à adopter concernant le duel FN/PS.

À l’image de Luc Châtel ce matin sur RTL, on jure du côté de l’UMP que la conférence ("très rémunérée" comme l'écrit Marianne) à laquelle s’est rendu l’ex-chef de l’Etat était de notoriété publique. Vraiment ? Pas si sûr. Le journaliste Thibault Pézerat qui a sorti l’information explique que seuls "quelques proches parmi les proches étaient au courant". "L’image qu’il donne là en partant le lendemain d’une défaite et à la veille d’un bureau politique c’est qu’il se contrefout de l’avenir de sa famille politique, c’est surtout ça qui est grave" a par ailleurs expliqué ce dernier sur Public Sénat. Alors, Nicolas Sarkozy est-il plus conférencier que président de l’UMP ?

Il est allé plus de fois à l’étranger que sur le terrain

Comme l’a fait remarquer un journaliste du Monde, pour l’instant Nicolas Sarkozy s’est rendu à plus de conférences à l’étranger que sur le terrain à la rencontre des militants du parti. En effet, "depuis son élection à l'UMP, Sarkozy a fait deux conférences payées (Qatar, Abou Dhabi) et un déplacement pour ses militants (Tourcoing)" rappelle-t-il sur Twitter. Ses soutiens ont beau justifier son escapade en expliquant que, "où que nous soyons sur la planète, nous avons suffisamment de moyens pour communiquer", sa très discrète implication dans la campagne menée par Charles Demouges dans la quatrième circonscription du Doubs n'arrange pas son cas.

Un manque d’implication dans le Doubs ?

A-t-il assez "mouillé sa chemise" comme se le demandent nos confrères du Huffington Post ? Quoi qu’il en soit, le candidat socialiste a pu compter sur le soutien affiché de Manuel Valls qui est venu dans la circonscription pour une réunion électorale avant le premier tour. Idem depuis l’annonce des résultats. Le Premier ministre est retourné sur place soutenir Frédéric Barbier en compagnie de Bernard Cazeneuve.

Publicité
Si Marine Le Pen n’y est pas retournée pour l’instant depuis le premier tour, la présidente du FN s’était elle aussi déplacée pour soutenir sa candidate, Sophie Montel qui est arrivée largement en tête. Alors, quid de Nicolas Sarkozy ? Rien. Le président de l’UMP, lui, ne s’est pas rendu dans le Doubs pour prêter main forte au candidat qui porte les couleurs UMP. Cela signifie-t-il pour autant que l’ex-chef de l’Etat porte une responsabilité dans la disqualification du candidat de son répondre ? Difficile de répondre. Quoiqu’il en soit, force est de constater que Nicolas Sarkozy sait faire preuve de disponibilité quand il s’agit de faire des conférences à l’étranger.  

Vidéo sur le même thème - Retour annoncé de Sarkozy Bruno Le Maire "ne croit pas à l'homme providentiel"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité