Avec les gilets jaunes, Emmanuel Macron fait face à une crise sans précédent depuis le début de son mandat. Il n’est pas le premier président de la République à susciter un tel déchainement.


Emmanuel Macron : la plus grosse crise de son quinquennat

Voilà plus de trois semaines maintenant que le gouvernement d’Edouard Philippe et Emmanuel Macron font face à une crise sans précédent, incarnée par la chasuble fluo. Protéiforme, le mouvement des gilets jaunes semble n’offrir aucune prise au gouvernement, qui s’attend à de nouvelles scènes de violences pour ce deuxième samedi de décembre.

Publicité
Publicité

Un exécutif dont le lien avec les mobilisés semble coupé plus que jamais, une popularité au plus bas et des doutes au sein de la majorité. La crise politique et de représentativité est installée et pourrait surtout atteindre son paroxysme ce 8 décembre. Cette semaine pour calmer les esprits, l’exécutif a notamment annoncé l’annulation de la hausse de la taxe sur les carburants et envisage une prime de pouvoir d’achat défiscalisée. En l'état, l’ acte IV de la mobilisation continue de se préparer sur les réseaux sociaux.

Une chose est sûre, le quinquennat d’Emmanuel Macron a basculé et il y aura un avant et un après gilets jaunes. Ne serait-ce parce que le président, qui a entretenu un lien si fort avec les électeurs, semble désormais retranché. Alors que pendant l’affaire Benalla, il refusait de répondre aux injonctions de la presse, cette fois le président donne l’impression de tourner le dos à ceux qui manifestent. Les liens paraissent également distendus avec le Premier ministre Edouard Philippe.

Emmanuel Macron n’est pas le premier président de la République à devoir affronter une grave crise.