Ce 22 juin, Virginie Efira était invitée dans Quotidien pour présenter "Benedetta", le film dans lequel elle tient le rôle-titre. Dans ce long-métrage de Paul Verhoeven, présenté au Festival de Cannes en juillet, l'actrice est revenue sur les scènes osées et sulfureuses qui l'ont marquée.
Virginie Efira (Benedetta) : l'actrice dévoile les coulisses des scènes torrides dans son nouveau film©Guy Ferrandis

C’est le film qui va faire parler de lui cette année au Festival de Cannes. À l'occasion de la 74ème édition qui se tiendra du 6 au 17 juillet, Virginie Efira sera l’une des stars de la Croisette où elle est à l’affiche de Benedetta du cinéaste controversé Paul Verhoeven, en compétition pour la Palme d’or. Un long-métrage dans lequel l’actrice incarne une religieuse italienne qui brûle secrètement de désir pour une autre femme dans le couvent au 17ème siècle.

Avant sa sortie en salles le 9 juillet prochain, Virginie Efira était invitée ce 22 juin dans Quotidien pour assurer la promotion du film Benedetta. L’occasion pour l'actrice de 44 ans d’évoquer les coulisses du tournage, marqués par les scènes de sexe qu’elle a tournée dans le film. "À partir du moment où on tourne avec Verhoeven, on s'imagine bien que ce ne sera pas totalement la comtesse de Ségur", a-t-elle indiqué en précisant. "C'est un cinéaste que ça intéresse de montrer ce qu'il y a derrière les gestes, derrière la chorégraphie corporelle […] Moi, ça m'intéresse comme spectatrice, du coup comme comédienne aussi, si c'est un réalisateur qui sait le filmer", affirme-t-elle à propos du réalisateur de Basic Instinct.

Puis l’actrice franco-belge s’est confiée en détails sur les scènes qu’elle a partagées avec l’actrice Daphne Patakia qui incarne Bartolomea, la femme pour qui l’héroïne éprouve du désir. "On avait des scènes d'intimité très fortes et ça s'est tourné d'une manière extrêmement (...) Je n'ai même pas envie de dire respectueuse, c'est tellement une évidence quand quelqu'un est intelligent".

Dans une interview accordée à Madame Figaro, la compagne de Niels Schneider évoquait sans aucun tabou son rapport avec la nudité au cours de sa carrière. "On ne me prendra jamais ce que je n’ai pas envie de donner. Je sais où je place ma pudeur. Par exemple, embrasser quelqu’un dans un film me semble plus intime qu’être nue. Au début de ma carrière, je traversais quasiment une faille spatiotemporelle pour les scènes de baiser… Chez Paul Verhoeven, il y a non seulement une extrême bienveillance, mais aussi une réflexion passionnante sur le pouvoir du corps des femmes, leur désir, leur plaisir". Comme en atteste les images de la bande-annonce du film Benedetta, à découvrir ci-dessous avant sa sortie au cinéma cet été.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.