Alors que la première session de l’Assemblée nationale a lieu ce mardi, Manuel Valls a annoncé ce matin son départ du Parti socialiste. Réélu député dans l’Essonne, il pourrait siéger au sein d’un autre groupe parlementaire.

Un départ officiel. Ce mardi matin, Manuel Valls a annoncé qu’il quittait le Parti socialiste sur RTL. Réélu député dans la 1e circonscription de l’Essonne sans l’investiture du PS ni de la République en marche, il a évoqué la fin d'une "page" de sa vie.

"Une partie de ma vie politique s'achève. Je quitte le Parti socialiste ou le Parti socialiste me quitte. J’ai adhéré il y a 37 ans (…). Je constate avec beaucoup d’amertume, beaucoup de tristesse ce qu’est devenu le Parti socialiste. Maintenant, je ne souhaite qu’une seule chose : la réussite du quinquennat et la réussite de la France", a déclaré l’ancien Premier ministre.

"Je veux siéger au cœur de cette majorité par cohérence"

Outre son départ, Manuel Vall a également exprimé son souhait de travailler avec la majorité et les députés de la République en marche. "Je ne siégerai pas dans un groupe où il y aurait des ambiguïtés et où l'on ne voterait pas la confiance au gouvernement. Moi, je voterai la confiance au gouvernement le 4 juillet prochain (…) Je veux siéger au cœur de cette majorité par cohérence", a-t-il confié sur RTL.

Publicité
Ce mardi matin, les députés de la République en marche ont pris une décision allant de ce sens. Le groupe majoritaire de l’Assemblée nationale a voté favorablement, à mains levées, pour que Manuel Valls siège en tant que député apparenté LREM, rapporte Europe1.
mots-clés : Manuel valls, Départ, Quitte

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité