Alors que Coline Berry a assuré sur BFM TV que Jeane Manson, était "membre d'une secte", une vidéo embarrassante de la chanteuse en compagnie de plusieurs membres de la secte "Les Enfants de Dieu" est ressortie sur la page Instagram "Coline-je-te-crois".
Jeane Manson : cette vidéo troublante de la chanteuse au sein d’une secte© APS-Medias / ABACAabacapress

C’est une histoire qui n’en finit plus. Dans une plainte déposée le 25 janvier dernier, Coline Berry accuse son père, le comédien Richard Berry et son ancienne belle-mère, la chanteuse américaine Jeane Manson d’avoir abusé d’elle. "Quand le couple avait la garde des enfants en fin de semaine, il leur serait arrivé, le matin après leurs ébats, de convier ceux-ci dans la chambre parentale pour des jeux sexuels", est-il écrit dans la plainte. Des accusations que les principaux intéressés réfutent, tout comme, Shirel, la fille de la chanteuse qui passait entre 1984 et 1986, les week-ends chez le couple en compagnie de Coline Berry. La plaignante assure pourtant que Shirel serait l'unique témoin des faits incestueux dont elle accuse son père et son ancienne belle-mère.

Le 4 mars dernier, sur le plateau de la matinale de Bruce Toussaint sur BFM TV, Coline Berry a affirmé que l’interprète d'Avant de nous dire adieu ferait partie d’une secte. "Jeane Manson c'est quand même quelqu'un qui fait partie des Enfants de Dieu, une secte qui prône la pédophilie et l'inceste."

Une vidéo embarrassante

Ce dimanche 14 mars, une vidéo compromettante de l’artiste a d’ailleurs refait surface sur la page Instagram : Coline-je-te-crois, créé il y a 6 jours en soutien à Coline Berry. Dans cette vidéo, datant de 1976, on voit Nicole Rieu chanter avec des membres de la secte les Enfants de Dieu au bord de la Seine, à Paris. Jeane Manson, se trouve dans la péniche parmi les chœurs. "A la fin du clip, elle prend une guitare des mains d'un membre de la supposée secte pour interpréter son morceau Une femme face à la caméra", rapportent nos confrères de Voici.

Mais dans son autobiographie Une Américaine à Paris, Jeane Manson, s’était déjà défendue d’appartenir aux Enfants de Dieu comme le révèle Voici. "C’était un groupe de musiciens américains établis en France qui venaient de faire un tube intitulé My Love is Love. Nous avions de nombreux points communs", avait-elle expliqué, tout en précisant qu'elle avait vite su qu'ils faisaient "partie d'un groupe de religieux qui s'appelait Les enfants de Dieu. (…) Je découvris plus tard que certains estimaient qu’il s’agissait d’une secte dont le gourou prélevait 10% des revenus. Je ne suis pas devenue une adepte. Un vrai maître spirituel ne demande jamais d’argent à ses disciples", écrivait-elle.

Le site L’internaute précise que "Les Enfants de Dieu, aussi appelés Family of Love, est un groupe sectaire créé en 1968 aux États-Unis", lié à de nombreux scandales d'incitation à la prostitution, d'inceste ou de pédophilie. En 1978, une première tentative de dissolution a eu lieu en France, mais la secte se serait reformée sous d'autres noms.

Des soldes de 30 % sur tout notre site pour l’achat de 2 articles ! Ne ratez pas l’occasion !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.