Pour célébrer le départ des troupes de l'Etat islamique qui ont quitté son village, une Syrienne a retiré son niqab avant de le mettre à terre.
© capture Twitter @fletue

La photo est en passe de faire le tour du monde tant sa dimension est symbolique. Une Syrienne originaire du village de Jebb Hassan Agha, une province d’Alep (Syrie), a jeté son niqab par terre après que les troupes de Daech ont déserté les lieux, rapporte le Huffington Post. Un signe de libération qui a fait le tour des réseaux sociaux.

Ce petit village se situe à 13 km au sud de Minjeb, un des fiefs du groupe Etat islamique qui est aujourd’hui totalement encerclé par les forces arabo-kurdes et les frappes américaines.

A lire aussi : L'Etat islamique vendrait des femmes esclaves sur Facebook

Le maquillage, les fêtes, les mariages interdits

"Que Dieu les maudisse", a crié Doha Hajj Ali, une villageoise. "Ils disaient aux femmes 'cachez vos yeux, sœurs' ". Les habitants se réjouissent de cette libération et espèrent retrouver au plus vite une vie normale. "Tout était interdit : le maquillage, les fêtes, les mariages", ajoute la villageoise.

Mais pour le moment, le problème majeur reste le manque de vivres. Beaucoup d’enfants sont obligés de faire la manche. 

 

Vidéo : Haifa Wehbe, la chanteuse libanaise menacée par le Daech à cause de sa robe sexy

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.