Assurance vie qui rapporte de moins en moins, besoin de placer de l'argent, méfiance pour investir dans l'immobilier… de plus en plus de personnes sont tentées d'acheter des actions. Celles-ci peuvent certes être intéressantes mais à condition de prendre quelques précautions…
10 conseils pour bien investir en BourseIstock
Sommaire

1 - Réfléchissez, réfléchissez et réfléchissez encore

Contrairement à une idée reçue, la Bourse ce n’est pas la loterie ! Certes il est possible d’y faire fortune, mais les personnes y arrivant sont plutôt rares. Avant de se lancer il faut donc se poser quelques questions essentielles ! Etes-vous prêt à prendre des risques ? Quel rendement espérez-vous ? Connaissez-vous un peu le fonctionnement des actions ou pas du tout ?

2 - Ouvrir un Plan d’épargne en action (PEA) ou un compte action ?

Tout dépend du temps sur lequel vous pensez investir. Si c’est à court terme ou pour une durée inférieure à 5 ans, la réponse est simple : il faut ouvrir un compte action. Si vous envisagez d’acheter des actions pour plus longtemps, pour préparer votre retraite ou pour reverser une somme conséquente dans quelques années aux enfants et petits-enfants, mieux vaut privilégier le PEA. Celui-ci présente en effet un avantage de taille. Les plus-values (c’est à dire les sommes que vous avez éventuellement gagnées entre le prix d’achat et de vente des titres) sont exonérées d’impôt. Sachez néanmoins que pour bénéficier de cet atout, le PEA doit rester être ouvert pendant cinq ans au minimum sans que vous effectuiez de retrait. En revanche, toutes les actions n’y sont pas éligibles.

3 - Diversifiez vos placements

A moins de jouer à Madame Irma avec sa boule de crystal, il est indispensable d’acheter des actions de différents secteurs. Même si vous êtes persuadé que le pétrole, le secteur pharmaceutique, les banques… ont beaucoup d’avenir, malheureusement la Bourse et l’actualité peuvent en décider autrement. Un bon portefeuille boursier comporte donc obligatoirement des entreprises travaillant dans des activités radicalement différentes. Ainsi quand l’une va bien, elle peut compenser telle autre dont le chiffre d’affaires ou les bénéfices se dégradent.

4 - Comparez les intermédiaires financiers

Même si vous êtes le client le plus fidèle de votre banque depuis 50 ans, celle-ci n’est pas forcément la plus intéressante en termes de prix ! Lorsque vous achetez et vendez des actions les établissements financiers prennent une commission souvent appelée frais de courtage. Celle-ci peut être forfaitaire ou à coût fixe. Pire, certaines banques vous facturent des « droits de garde » sous prétexte qu’elles gèrent votre compte. Au final cela peut finir par revenir cher et grever grandement vos bénéfices. Il faut donc se renseigner sur les différents frais pratiqués. D’autant que des sociétés très fiables permettent d’effectuer des transactions en prélevant un pourcentage infime sur le montant des opérations.

5 Evitez de faire confiance à votre conseiller

Quand vous disposez d’un certain capital à investir, de nombreux établissements financiers vous invitent à le gérer à votre place. Attention ! Déjà cela suppose des frais supplémentaires. Ensuite c‘est exactement comme si vous leur confiiez un chèque en blanc… Ce sont en effet eux qui vont acheter et vendre les actions à leur bon gré. S’il arrive que leurs traders ou leurs conseillers fassent de bons choix, l’inverse est tout à fait possible. Nombre d’épargnants se sont ainsi retrouvés avec des actions acquises pour un prix élevé qui ne valaient plus grand-chose quelques années plus tard. Et vous aurez beaucoup de mal à vous retourner contre eux puisque vous avez accepté un mandat de gestion. Certes laisser sa banque gérer offre une certaine tranquillité, mais elle suppose aussi de grands risques. Après tout est question de choix…

6 - Ne vous laissez pas impressionner par les soubresauts

En Bourse, rien n’est jamais certain ! Pire toute mauvaise ou bonne nouvelle économique peut avoir des incidences immédiates. Catastrophiques ou favorables, celles-ci ont fréquemment des incidences sur les cours des actions. L’investisseur averti essaie de ne pas trop en tenir compte. Hélas les petits épargnants ont souvent tendance à vendre dès qu’ils entendent qu’un titre s’effondre. Pourtant il arrive bien souvent qu’à plus ou moins long terme le cours de la société remonte. A l’inverse lorsque la valeur d’une entreprise flambe, cela ne veut pas dire qu’il va continuer de monter pendant longtemps.

7 - 20 % c’est bien !

Nombre de conseillers en Bourse estiment qu’il faut prendre une partie de ses bénéfices lorsqu’une valeur a gagné 20 %. Ils n’ont pas tort car c’est une bonne manière de sécuriser une partie de ses gains.

8 - Ne placez jamais de l’argent dont vous avez besoin

C’est une règle d’or de l’investissement en Bourse ! Il ne faut jamais y placer de l’argent qui risque de vous être utile à court terme. Sinon vous serez contraint de vendre vos titres qu’ils aient augmenté ou baissé ! Or l’urgence est l’ennemi du boursier qui sait placer.

9 - Gardez toujours des liquidités

Un bon portefeuille doit disposer au minimum de 10 % d’argent disponible. Cela permet en effet d’acquérir une action si vous sentez le moment opportun. Toutefois il faudra dès lors vous séparer d’une autre société afin de maintenir ce niveau de 10 %.

10 - Prenez le temps

En Bourse mieux vaut éviter les coups de foudre. Il s’avère donc souhaitable de se renseigner sur les caractéristiques financières (endettement, trésorerie…) des entreprises dans lesquelles vous souhaitez investir.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.