Hausse ou baisse de l’âge légal de départ, aides pour les plus petites pensions… Voici les différentes propositions sur la retraite des principaux candidats à l’élection présidentielle.  

Les candidatures pour la présidentielle prévue dans quelques mois commencent à se préciser, et les programmes aussi. Parmi les thématiques étudiées, on retrouve évidemment la question controversée de l’âge légal de départ à la retraite. Voici ce que proposent les principaux candidats.

Benoît Hamon

Le candidat du Parti socialiste désigné il y a quelques jours ne devrait pas toucher à l’âge légal de départ à la retraite, actuellement fixé à 62 ans. Il prévoit néanmoins de renforcer le dispositif de compte pénibilité pour que les métiers les plus difficiles puissent partir plus tôt. Il annonce également la prise en charge de l’engagement associatif dans le calcul des droits et une revalorisation des petites et moyennes pensions.

Emmanuel Macron

S’il se veut rassurant sur la protection du pouvoir d’achat des retraités aux pensions les moins élevées, le candidat du mouvement "En Marche !" souhaite néanmoins modifier l’âge de départ à la retraite en fonction de la pénibilité du métier. Elle serait ainsi à 60 ans minimum et irait jusqu’à 67 ans maximum.

François Fillon

Le candidat de la droite et du centre, François Fillon, propose de son côté de reculer l’âge de la retraite à 65 ans. Il veut également unifier tous les régimes de retraite afin de "maintenir le pouvoir d’achat des retraités".

Marine Le Pen

Marine Le Pen souhaite quant à elle rétablir l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans, après 40 années de cotisations. Parmi les autres mesures envisagées : l'augmentation du minimum vieillesse et une prime de pouvoir d’achat allant jusqu’à 1500 euros pour les petites retraites.

J ean-Luc Mélenchon 

Tout comme la candidate du FN, le président du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, propose lui aussi un départ à la retraite à 60 ans, avec quarante annuités pour l’obtention d’une pension complète.

Nicolas Dupont-Aignan

Publicité
Le candidat de "Débout la République" souhaite quant à lui augmenter de 100 euros par mois les 6 millions de retraités les plus modestes. Il veut également maintenir l'âge minimum de départ à la retraite et la durée de cotisations aux niveaux actuels, en indexant les pensions a minima sur l’inflation.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet