La ministre de l'Économie et des Finances, Christine Lagarde, ne consacre que peu de temps à son poste pourtant exigeant. La raison ? Elle est en campagne officielle pour briguer le siège de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI. Retour sur une campagne pas comme les autres.

maxppp

Rappel des faits

1er novembre 2007 : Dominique Strauss-Kahn, candidat de l'Union européenne, obtient le poste de Directeur général du FMI, succédant à l'Espagnol Rodrigo Rato.

 

14 mai 2011 : Dominique Strauss-Kahn est arrêté à New York, accusé d'agression sexuelle sur une femme de chambre de l'hôtel Sofitel.

 

Publicité
18 mai 2011: Dominique Strauss-Kahn démissionne de ses fonctions au FMI, dans une lettre envoyée à son conseil d'administration. John Lipsky, son adjoint, prend les rênes de l'organisation internationale par intérim.

 

Photo: Christine Lagarde et Dominique Strauss-Kahn, alors Directeur général du FMI, le 16 juin 2010 à Paris

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet