Alarmes de sécurité, bracelets électroniques... Il existe des services pour assurer votre sécurité. Mais ces dispositifs sont-ils réellement efficaces en cas de problèmes ? 
IllustrationIstock

Objets connectés, centres d'appels : un constat alarmant

Les chiffres font froid dans le dos. D’après France Inter 12 000 personnes meurent chaque année des suites d’une mauvaise chute. C’est la première cause de décès chez les personnes âgées et les enfants. Selon le rapport 2011 de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DRESS) trois quart des décès des plus de 75 ans surviennent après une mauvaise chute. Pourtant, des solutions existent à l'instart des alarmes et des montres connectées. Reste à savoir si elles sont réellement efficaces...

Pour Jean-Marie Vétel, médecin gériatre et actuel Directeur Médical du groupe GDP Vendôme Dolcea , les objets connectés ne sont pas la solution. "Si une personne âgée fait une chute, on l’emmène à l’hôpital et on la renvoie chez elle. Si elle ou sa famille n’ont pas les moyens d’aménager le domicile ou de payer une location dans une résidence service, elle fera une autre chute qui lui sera sûrement mortelle.

Bénédicte Champenois-Rousseau, sociologue spécialisée dans les nouvelles technologies, est du même avis. "Les chutes sont inévitables et c’est tout le problème, les dispositifs ne sont pas fiables à 100%."

"Les nouvelles technologies peuvent être véritablement utiles, le plus important reste une bonne utilisation et une formation de la personne âgée qui l'utilise", tempère Mélissa Petit, sociologue spécialisée dans les enjeux du vieillissement.  

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.