Recourir au Chèque emploi-service universel (CESU) pour financer votre aide à domicile vous permet de bénéficier d'un crédit d'impôt. Explications !

Un crédit d'impôt lors de l'utilisation du Cesu !

Le Chèque emploi-service universel (Cesu) est un moyen de paiement qui permet de déclarer un salarié à domicile ou de payer une société de services faisant intervenir des salariés à domicile, et ainsi financer de nombreuses prestations dans le cadre des services à la personne. Outre la possibilité d'obtenir un co-financement, le particulier-employeur bénéfice d'un avantage fiscal intéressant sous la forme d'un crédit d'impôt équivalent à 50 % du montant des sommes versées dans la limite de 12.000 € par an (plus 1.500 € par personne à charge) ! Le plafond passant à 20.000 € pour les personnes dépendantes ou handicapées.

Qui peut bénéficier de ce crédit d'impôt ?

Depuis le 1er Janvier 2017, le crédit d'impôt lié à l'utilisation du Cesu n'est plus réservé aux actifs, mais est désormais étendu à tous les particuliers qui ont recours aux services à la personne. L'ensemble des contribuables, y compris ceux et celles qui ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu et qui emploient une aide à domicile, peuvent donc en bénéficier ! La liste des activités concernées est disponible sur le site : https://www.entreprises.gouv.fr/services-a-la-personne/activites-des-sap.

Comment justifier son avantage fiscal ?

Publicité
Organisme géré par l'Urssaf, le Cesu met à la disposition des particuliers-employeurs un justificatif annuel qui fait état de toutes les dépenses de services et d'aides à domicile déclarées. Ce justificatif est d'ordinaire transmis directement aux services fiscaux chaque année, mais il peut aussi être téléchargé depuis l'espace en ligne des utilisateurs si nécessaire.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet