Si vous êtes né dans ces départements, l'ascension sociale sera plus facile ©Getty Images
Une étude montre que les enfants d'ouvriers et employés ont plus de chances de devenir cadres s'ils sont nés dans certains départements. Explications. 

La naissance dans un département précis a-t-elle un impact positif sur l'ascension sociale ? C'est en tout cas ce que laisse penser une étude de France Stratégie publiée il y a quelques jours.  

"Au niveau national, entre les générations de baby-boomers de 1950-1964 et les suivantes de 1965-1979, le taux de mobilité ascendante est passé de 25% à 33%. Tous les départements de naissance ont enregistré une augmentation, à l'exception de l'Hérault qui a stagné (-0,1 point)", rapporte Le Figaro.

L'étude sur "La géographie de l'ascension sociale" montre qu'il vaut mieux être né à Paris ou en Île-de-France si l'on vient d'une famille d'ouvriers ou d'employés afin de trouver un emploi de cadre ou de profession intellectuelle supérieure. La "mobilité ascendante" atteint ainsi 47% à Paris, et en moyenne 40% en Île-de-France. 

Publicité
Publicité

Plus difficile dans le Nord-Pas-de-Calais

Des régions s'en sortent également beaucoup mieux que d'autres. C'est le cas notamment de la Bretagne, l'Aquitaine, la région Midi-Pyrénées et en Rhône-Alpes. 

A l'inverse, l'ascension sociale est plus difficile dans le Nord-Pas-de-Calais et le Poitou-Charentes. "Seulement un peu plus d'un quart des enfants d'ouvriers et d'employés y ont connu une ascension sociale dans les générations les plus récentes", précise Le Huffington Post.

A noter que l'augmentation de 850 000 étudiants en 1970 à 2,25 millions en 2006, n'a pas permis de gommer les disparités géographiques. 

En vidéo sur le même thème - Campus : Les jeunes diplômés doutent de leur ascension sociale