Une loi portugaise annoncée lundi fait déjà grincer des dents les propriétaires d'un logement dans le pays. Elle leur impose de payer une majoration pour un motif très insolite...
© CC/pixabay / D. Koch / Illustration

Le gouvernement portugais a récemment voté une loi qui agace beaucoup ses citoyens. Elle oblige les nouveaux propriétaires (et ceux qui souhaitent réévaluer leur logement) à payer une taxe... sur la vue qu'ils ont depuis leur fenêtre ! Seuls les logements dépassant une valeur fiscale de 250 000 euros sont concernés.

Ce n'est pas tant la majoration qui a choqué, car elle existait déjà, que son augmentation : elle est passée de 5% à 20% de la valeur de la propriété. En revanche, pour les logements avec vue sur un cimetière, une zone industrielle ou une station d'épuration, la taxe sera réduite de 10%.

À lire aussi –Taxes d'habitation et foncière : le palmarès 2016 des impôts locaux

"Justice sociale" ou "critère subjectif" ?

Selon Joao Galamba, porte-parole du gouvernement interrogé par l'AFP  et repris par L'Écho, la majoration est fondée "sur des critères de justice sociale". Elle est censée équilibrer le traitement des propriétaires qui "viv(e)nt dans une cave" et de ceux qui "habit(e)nt au dernier étage avec une vue fabuleuse", par exemple. En outre, rappelle à l'agence le député communiste Paulo Sa, "une écrasante majorité des logements ne connaîtront pas d'augmentation de cet impôt".

Pour Ernesto Pinto, membre d'une association de consommateurs fermement opposé à cette loi, l'excuse n'est pas suffisante. "Elle est fondée sur un critère subjectif. La vue d'une maison peut être appréciée différemment", s'est-il insurgé face à l'AFP. Antonio Farias Marques, président de l'Association nationale des propriétaires, conclue en lançant, railleur : "Tout indique que la prochaine étape sera de taxer l'oxygène que nous respirons".

Vidéo sur le même thème – La vie immo: Portugal: Quid de la taxe "soleil" que le gouvernement souhaite mettre en place ?

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.