A l'heure des grands départs en vacances, il vous faudra redoubler de vigilance; car comme à chaque période estivale, cette escroquerie fait son grand de retour. En particulier sur les aires d'autoroutes.
IllustrationIstock

Les juillettistes pourraient être les premiers concernés. Mer, montagne, campagne… Si vous partez en en voiture cet été pour rejoindre votre lieu de vacances, vous emprunterez certainement quelques aires d’autoroutes pour faire une pause ou manger sur le pouce. Prenez garde, car ce sont souvent sur ces aires de services que sévissent depuis quelques années des escrocs.

Leur objectif ? Vous soutirez avec ruse, d’importantes sommes d’argent, rapporte Autonews.

Arnaque à l’Irlandaise : des aigrefins se font passer pour des victimes

Un scénario bien ficelé. Bien qu’il y ait quelques variantes, le principe est quasi toujours le même : lors de votre arrêt sur une aire de repos, une femme, ou un homme, voire parfois un couple, vient vous aborder. Manifestement sous le choc, c’est dans un anglais impeccable ou en français avec un fort accent anglais, qu’ils vous expliquent leur mésaventure : ils viennent d’être volés. La larme à l’œil, l'air hagard, ils vous précisent alors qu’ils n’ont plus de carte bancaire ni de liquide. Ils ne savent donc pas comment payer le carburant nécessaire et les péages pour rejoindre leur pays.

En guise de bonne foi, les malfaiteurs vous dirigeront jusqu’à leur véhicule (immatriculé avec une vraie fausse plaque en Angleterre), pour vous montrer le dépôt de plainte réalisé auprès de la police française. C’est ensuite, d’un air gêné, qu’ils vous quémanderont de leur prêter quelques centaines d’euros, en vous promettant de vous rembourser dès leur arrivée au Royaume-Uni.

Pour vous convaincre, ces filous ont tout prévu. Ils vous tendent alors une photocopie de leur "vraie-fausse" carte d'identité, et vous fournissent également leur adresse postale et leur numéro de téléphone (qui fonctionne).