Les hausses de tarifs se succèdent invariablement, mois après mois. Certaines revalorisations qui surviennent le 1er août 2018 pourraient d'ailleurs peser fortement sur votre budget.
Sommaire
IllustrationIstock

Alzheimer : certains médicaments ne seront plus remboursés

Après avoir réévalué le service médical rendu par certains médicaments prescrits pour traiter Alzheimer, la Haute Autorité de Santé (HAS) a décidé du déremboursement de ces derniers, à compter du 1er août 2018.

A lire aussi : Réforme des retraites : allez-vous devoir cotiser deux fois en 2019 ?

Quatre produits, ainsi que tous leurs génériques, sont concernés : il s’agit d’Aricept, Ebixa, Exelon et de Reminyl, comme l’indique le site du service public. Jusqu’à présent, ils étaient remboursés à hauteur de 15%. En 2015, leur coût pour l’assurance maladie a été évalué à 90 millions d’euros.

S’ils ne seront plus remboursés à partir du 1er août, c’est parce qu’ils présentaient "une efficacité faible et des effets indésirables importants (digestifs, cardiovasculaires et neuropsychiatriques)."

Dans le cadre du Plan maladie neurodégénérative 2014-2019, la HAS a également publié un guide accompagné de fiches pratiques sur le parcours de soin et d’accompagnement des personnes malades mais aussi de leurs familles. Ce dernier est accessible depuis le site du service public. Il s’agit d’un outil à destination des professionnels de santé.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.