Mercredi, le lancement de la fusée Antarès vers la Station Spatiale Internationale a été annulé à cause d'un problème technique d'une surprenante banalité.

Le lancement d'une fusée est une opération d'une extrême complexité : des tonnes de carburant hautement inflammable, un équipement de pointe et une procédure calculée à la fraction de seconde près.Pour parer à toute défaillance, des dizaines d'ingénieurs sont mobilisés. Pourtant, ils n'ont pas vu venir un problème que presque tout le monde a déjà rencontré chez soi : un câble qui se débranche.Frank Culbertson, ancien astronaute, a tenté d'imager l'avarie : "ça ressemble un peu comme les fils à l'arrière d'une chaîne hi-fi". Personne ne s'est pris les pieds dans les fils. Le débranchement est du tout simplement aux mouvements de la plate-forme de transports de la fusée et à un manque de leste : le câble n'était pas assez long.Ce petit détail a eu de grandes conséquences sur le décollage de la fusée Antarès : 12 minutes avant le lancement, les ingénieurs ont perdu toute communication avec l'ordinateur de vol.

Publicité
Nouveau report ce vendrediLes mois de travail et les millions de dollars investis par la Nasa et l'entreprise Orbital Science ne sont pas pour autant partis en fumée. Les lancements reportés sont assez fréquents et le décollage ajourné devrait avoir lieu très prochainement.Une nouvelle tentative devait avoir lieu aujourd'hui mais elle a été annulée en raison de mauvaises conditions météorologiques. La NASA et Orbital Science sont engagées jusqu'en 2016 dans le projet Antares. D'ici là, 8 lancements sont prévus vers la station spatiale internationale pour y expédier 20 tonnes d'équipements 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité