Pour Adam Seltzner, ingénieur de la Nasa, il serait possible de recréer la vie cellulaire sur d'autres planètes grace à l'envoi d'une bactérie et d'une machine autonome capable de l'imprimer...

©CC

La théorie de la panspermie, selon laquelle la vie serait arrivée sur Terre sous forme microbienne par une comète venue d'ailleurs ou un astéroïde venant d'une autre planète, pourrait être corrigée. Comme l'a expliqué Adam Seltzner, ingénieur de la Nasa, dans le Smithonian Magazine, relayé par Atlantico : "Notre meilleure alternative pour explorer l'espace pourrait être d'imprimer des humains, organiquement, sur une autre planète". Il pense donc possible de récréer l'humanité à partir de fractions d'ADN humain qui seraient envoyées sur des sols à quelques années lumières avant d'être "imprimées" par un moyen qui n'est pas encore connu.

Publicité
Possible ou pas ?Par ailleurs, comme le précise le site d'information, les biologistes Gary Ruvkun et George Church ont pensé envoyer des fractions de génomes humains sous forme de bacteries à l'assaut de mondes lointains et, comme c'est arrivé sur Terre  il y a près de 65,5 millions d'années, les abandonner ensuite à leur propre sort. Ils suggèrent également l'envoi d'une machine autonome, potentiellement capable de récréer la vie cellulaire, sur une exoplanète habitable en dehors du système solaire. Mais avant de pouvoir se projeter autant, quelques millions d'années seront nécessaires.

Vidéo sur le même thème : Kepler-186f : une autre planète bleue dans notre Voie lactée

mots-clés : Exoplanète, Ingénieur
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité