Elle est 17 fois plus lourde que la Terre et présente un diamètre 2.3 fois supérieur à celui de notre planète. Pas étonnant que les chercheurs qui l'ont répérée l'aient surnomée "Godzilla".

© David A. Aguilar Center for Astrophysics / Harvard

La taille de Kepler-10 C est considérée comme "monstrueuse". C'est pour cette raison que les astronomes qui l'ont repéré n'ont pas hésité à la surnommer "Godzilla".

Lire aussi : Espace : une planète flottante découverte dans l'espace

Dans le cadre d'une rencontre de l'American Astronomical Society, le 2 juin à Boston (États-Unis), des experts ont indiqué que des astronomes avaient repéré une méga-planète rocheuse, dix-sept fois plus lourde que la Terre.

Celle-ci a été découverte par la mission Kepler de la Nasa. Située à 560 années-lumière de la Terre, Kepler-10 C présente un diamètre de 29 000 kilomètres (2.3 fois supérieur à celui de notre planète). 

C'est une véritable avancée scientifique dans la mesure où les chercheurs n'envisageaient pas l'existence d'un tel "monstre" solide et de composition rocheuse. En effet, plus la planète est grande, plus celle-ci amasse des quantités importantes d'hydrogène la transformant, à l'image de Jupiter, en une planète gazeuse.

"Kepler-10c a dû conserver son atmosphère au cours de son existence, car la planète est suffisamment massive pour que l'atmosphère ne puisse s'échapper", a expliqué Xavier Dumusque du centre d'astrophysique Harvard-Smithsonian cité par l'AFP.

Publicité
En revanche, celle-ci ne pourrait-être habitée. Tournant autour d'une étoile similaire au soleil en 45 jours, celle-ci semble trop chaude pour qu'une forme de vie puisse s'y développer. Cette "méga-planète" montre néanmoins que l'univers réserve encore bien des surprises.

Vidéo sur le même thème :  Quel bruit font les planètes dans l'espace

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité