Un collectif d'associations de défense de la langue française va attaquer en justice le comité d'organisation de Paris 2024 qui a choisi un slogan en anglais.

"Made for Sharing". Avec ce slogan, dévoilé en grande pompe il y a quelques jours, le comité d'organisation de la candidature de Paris entendait séduire à l'international et brasser très large, au-delà de nos frontières. Mais il s'est aussi mis à dos les défenseurs de la langue française. Réunis en un collectif, plusieurs associations comptent attaquer Paris 2024, pour ce choix contraire à la loi, selon eux.

LIRE AUSSI Donald Trump est-il le meilleur ambassadeur de Paris 2024?

Me Emmanuel Ludot, l'avocat de ce collectif, brandit la loi Toubon de 1994 relative à l'emploi de la langue française, ainsi que la charte olympique, pour attaquer le slogan en anglais. Une mise en demeure préalable a été adressée mercredi au groupement d'intérêt économique Paris 2024 et un référé en suspension sera déposé lundi au tribunal administratif de Paris, une fois reçu l'accusé de réception de la mise en demeure, explique l'avocat à l'AFP. "Une insulte caractérisée à la langue française" Le défenseur des droits Jacques Toubon a également été saisi cette semaine, a-t-il ajouté. Pour ce collectif, ce slogan ainsi que la cérémonie de lancement "intégralement en anglais" constituent "une insulte caractérisée à la langue française." Pour Me Ludot, ce choix d'un slogan officiel en anglais (la traduction française, "Venez partager", n'apparaissant pas dans la communication officielle) enfreint...

Lire la suite sur l'Express

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité