Ce mercredi 12 novembre, un jeune homme qui s'était filmé en train de se cramponner au RER A entre deux stations a été placé en garde en vue. En vogue, cette pratique prisée par les jeunes inquiète les autorités.

Les jeunes ne manquent pas d’imagination pour jouer à des jeux dangereux. Dernière pratique inconsciente en date, celle du "RER surfing". Celle-ci consiste à s’agripper à un train en marche grâce aux poignées extérieures pour lier deux stations. Et comme si cela n’était pas assez dangereux, il s’agit également de filmer sa performance, histoire d’ajouter la notoriété à l'irresponsabilité. Postées sur Internet, les vidéos de ces "exploits" comptabilisent plusieurs centaines de milliers de vues.

Lire aussi : 16 ans de prison pour le pousseur du RER

Ce mercredi 12 novembre, un jeune homme de 18 ans a été interpellé par la polie puis placé en garde à vue pour "mise en danger de la vie d’autrui". Trahi par sa vidéo postée début novembre, ce dernier a enregistré quelques 500.000 vues. Sur celle-ci, le casse-cou s’était mis en scène avec un ami sur le RER A entre les stations Neuilly-Plaisance et Val Fontenay. Sur la vidéo, le fait de frôler les poteaux électriques ou de filer à toute allure sans aucune sécurité n’effraie pas plus que ça les deux protagonistes qui, sourires aux lèvres, semblent inconscients du danger encouru.

Publicité
Au moment de son arrestation sur les quais de la gare où il a réalisé sa vidéo, le jeune homme a déclaré devant les caméras de BFM TV qu’il a eu coscience "un peu tard" que "ce n’était pas bien". Il explique également avoir fait ça par "orgueil" et "pour l’adrénaline". De son côté, la RATP, qui a "immédiatement saisi les autorités judiciaires" condamne "avec force" cette pratique "irresponsable et dangereuse".

La vidéo en question :