Mercredi 5 novembre, plusieurs personnes ont été placées en garde à vue à Toulouse pour avoir escroqué 800.000 à la Banque postale. Plusieurs d'entre elles seraient liées à des réseaux islamistes.

Selon les informations de RTL, sept hommes ont été placés en garde à vue à Toulouse mercredi 5 octobre pour avoir fomenté une vaste escroquerie à la Banque postale. De son côté, La Dépêche du Midi évoque huit personnes (six hommes et deux femmes) arrêtées à Colomiers, Castres et Angers. Quoiqu’il en soit, quelques 800.000 euros auraient été dérobés par les malfaiteurs. Ces derniers ont profité d’une faille dans le système Certicode qui permet aux usagers de faire des opérations en ligne via leurs smartphones.

C’est en usurpant l’identité d’autres clients de la banque, après avoir récupéré leurs données téléphoniques, que le réseau a réussi à rassembler la coquette somme de 800.000 euros. Parmi les personnes interpellées, plusieurs sont soupçonnées d’entretenir des liens avec les milieux djihadistes. En effet, ces derniers feraient l’objet d’une fiche "sûreté de l’Etat" auprès de la DGSI. Si certains "se sont convertis à l’Islam" comme le note la Dépêche, RTL indique qu’une partie de ces suspects sont originaires du quartier des Izards à Toulouse. "Quartier d’origine de la famille Merah" rappelle la radio qui précise que l’une des personnes impliquées dans cette escroquerie pourrait à l’heure qu’il est avoir rejoint la Syrie.

Publicité
Cette faille dans le système dépasse largement les 800.000 de pertes pour la Banque postale. En effet, le préjudice total de cette escroquerie qui a fait d’autres adeptes en France s’élèverait à 25 millions d’euros.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité