Une offre d’emploi déposée par une entreprise parisienne suscite depuis lundi de vives réactions à cause d’une mention antisémite.

Cette offre d’emploi semblait tout à fait classique à première vue : description de l’entreprise, du poste, des missions à effectuer, du profil recherché… Pourtant, cette dernière catégorie a interpellé certains internautes, ont rapporté les Inrocks lundi. En effet, l’annonce précise que le ou la candidat(e) ne doit "si possible pas [être] juif(ve)". Un critère surprenant, et surtout discriminatoire, qui a suscité de vives réaction sur la Toile. L’entreprise, une agence de création graphique située dans le 19ème arrondissement de la capitale, a quant à elle fourni diverses explications pour se défendre.

Un choix volontaire mais "pas du tout discriminatoire"

Contactée par nos confrères, l’agence NSL Studio a, dans un premier temps, confirmé avoir publié ces propos. "On a mis ça par rapport aux horaires, on est un studio qui ne compte pas ses heures et qui travaille parfois dans des moments de rush. Donc on voulait quelqu’un qui ne tienne pas compte de ces soucis culturels ou religieux", a expliqué un employé. Ce choix, volontaire mais "pas du tout discriminatoire", semble cependant avoir été longuement discuté au sein de l’agence puisque certains n’étaient "pas pour mettre cette information".

Lundi après-midi, l’offre d’emploi a été retirée du site Graphic-Jobs.com où elle était publiée.

Quelques minutes plus tard, l’agence, niant finalement être à l’origine de cette condition sur l’annonce, a évoqué dans un tweet l’hypothèse d’un piratage.

Une, deux, puis trois explications

Publicité
Enfin, un membre de la direction de l’agence a donné une troisième version des faits auprès du Parisien, évoquant une erreur interne. "Quelqu’un d’extérieur à l’entreprise a ajouté cette mention. Mais ce n’est pas nous. On accepte tout le monde dans notre petite société", a-t-il expliqué avant d'ajouter "la preuve, notre annonce figure sur d’autres sites dédiés à l’emploi sans cette précision". "Si j’avais voulu transmettre cette information, elle aurait été identique sur tous les sites", a renchéri Raphaël Routier, directeur artistique de l’agence NSL Studio.

L’association SOS Racisme a quant à elle annoncé sur Twitter avoir déposé une plainte auprès du Procureur de la République.

Vidéo sur le même thème : Des emplois contre la discrimination !

mots-clés : Offre d'emploi, Paris
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité