L'Obs a pu visionner la vidéo de la prise d'otages de l'Hyper Cacher filmée par Amédy Coulibaly à l'aide d'une caméra GoPro.

Le vendredi 9 janvier, Amédy Coulibaly, armé jusqu’aux dents, pénètre dans l’Hyper Cacher à 13 heures. Le preneur d’otages, équipé d’une caméra GoPro, va alors filmer son action. L’Obs a pu consulter ces images, qui ont été confiées à la procédure judiciaire, et en rapporte les principaux éléments.

Lire aussi - Amédy Coulibaly enterré en toute discrétion à Thiais (Val-de-Marne)

Sept minutes d'horreur

La caméra a enregistré les sept premières minutes de la prise d’otage. On y voit un homme au discours antisémite et maladroit dans le maniement des armes. La vidéo est de mauvaise qualité et les paroles du preneur d’otages ne sont pas toujours audibles. Durant cette séquence, Amédy Coulibaly va abattre trois otages.

"Personne bouge !", s’est exclamé le preneur d'otages en pénétrant dans le supermarché. "Venez tous ici, ou sinon j’les tue tous !", a-t-il ensuite hurlé à l'attention des clients. L’homme est fébrile et menace de tuer les clients s’ils n’obéissent pas à ses ordres : "Levez-vous où j’vais vous allumer !". Amédy Coulibaly a ensuite choisi un client au hasard, lui a demandé son nom et l’a abattu froidement sous les yeux des autres otages. "Vous avez compris, hein ? Vous êtes de quelle origine ?", a demandé par la suite le terroriste. "Juif", a alors répondu un des otages. "Eh bah voilà, vous savez pourquoi j'suis là alors! Allahou akbar!", s'est alors exclamé Amédy Coulibaly.

"J'ai pas tué de femmes pour l'moment !"

Lorsqu’un otage a essayé d’expliquer qu’ils n’ont rien fait, le terroriste lui a répondu: "Vous faites rien ? Vous ne financez pas ?". Et quand une femme lui a demandé si elle peut sortir pour aller chercher son enfant qui l’attend dans la voiture, il lui dit alors de ne pas s’inquiéter : "Elle va pas rester dans la voiture, ils vont venir la police, ils vont l’prendre !". Et le jeune homme a ajouté qu’il ne tue pas les femmes : "Est-ce que j'ai tué une femme ? J'ai pas tué de femmes pour l'moment ! Pour l'moment, j'suis pas comme vous !".  "Vous tuez des femmes et des enfants partout !", a-t-il ensuite hurlé.

Publicité
Un comportement analysé par les autorités. "Coulibaly ne semblait pas être un expert dans le maniement des armes, mettant plus de dix secondes pour trouver le bon bouton pour ôter le chargeur de sa kalachnikov et pour le remettre correctement", confient les policiers. Il n’était pas non plus un expert en informatique puisqu’il a demandé l’aide d’un otage pour transférer la vidéo enregistrée par la GoPro sur son ordinateur.

Vidéo sur le même thème : Hyper Cacher: "ma vie aujourd'hui est brisée", confie la veuve de Philippe Braham sur BFMTV