Quatre mineurs ont été interpellés lundi à Templeuve (Nord) pour avoir incendié un local humanitaire et avoir ensuite diffusé une vidéo de leur "exploit" sur les réseaux sociaux.

Pris par excès de vanité. Quatre mineurs âgés de 16 ans ont été arrêtés et placé en garde à vue lundi à Templeuve dans le Nord. Les gendarmes les soupçonnent d’être les auteurs de l’incendie volontaire d’un local humanitaire où étaient stockés des vêtements destinés à la Guinée. Les quatre adolescents auraient été identifiés grâce à une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Selon les autorités, la bande montre l’incendie du local vraisemblablement provoqué par quatre jeunes, eux aussi visibles sur la vidéo et apparaissant les visages découverts.

Publicité
60 000  euros de préjudice"Sur les vidéos, ils se filment à découvert en train de mettre de la bombe aérosol dans les lavabos et de mettre le feu après, ou de s’amuser à casser les frigos et les portes avec une violence inouïe", a rapporté le maire de la ville, Luc Monnet. «Notre objectif est de fournir du matériel: livres scolaires du CP à la 6e ainsi que des vêtements de 0 à 16 ans. Nous sommes abasourdis car ce sont des mois de travail mené par l'association pour venir en aide aux Guinéens qui sont partis en fumée, surtout quand l'on sait ce qui se passe aujourd'hui en Guinée (ce pays de l'Afrique occidentale est l'un des plus touchés par Ebola, ndlr)», a de son côté regretté Julien Dubar, le président de l’association Café Crème qui se servait du local incendié.

En tout, le préjudice est estimé à 60 000 euros. "Trois des auteurs mineurs seront déférés devant le magistrat à l'issue de leur garde à vue", a indiqué la gendarmerie dans un communiqué.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité