Un homme, une femme et trois enfants âgés de 4, 11 et 16 ans ont été retrouvés morts dans leur pavillon à Garon, près de Nîmes, lundi dans la soirée.

Alertés par des voisins pour un début d’incendie dans un pavillon de la banlieue de Nîmes, des pompiers ont fait une macabre découverte lundi soir. Un homme de 50 ans d’origine antillaise, ainsi que sa compagne de 40 ans et leurs trois enfants ont été retrouvés morts. Aucune hypothèse sur les circonstances de leur décès n’est pour le moment écartée. Le colonel Pierre Poty s’est refusé à tout commentaire. Et s'il n’a pas confirmé les rumeurs de mort par égorgement, il a cependant indiqué que les victimes étaient bien membres de la même famille.

Publicité
“Je ne comprends pas ce qui s’est passé”Les témoignages du voisinage recueillis par l’AFP semblent faire état d'une famille sans histoires. “Je ne comprends pas ce qui s’est passé a confié un voisin. Je suis atterré. Ce n’est pas possible que ce soit lui qui ait tué sa femme et ses enfants comme on l’entend”. Une autre habitante du quartier a, quant à elle, déclaré en pleurs: “C’est un drame”.

Le procureur de la République de Nîmes, Laure Berceau, s’est rendue sur place. Elle devrait donner une conférence de presse dans la matinée de ce mardi.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité