Alors que l'ancien PDG de Vivarte, Marc Lelandais, a touché des indémnités s'élevant à 3 millions d'euros, Planet.fr vous donne l'occasion de revenir sur les dix plus gros parachutes dorés de France.

Daniel Bernard (Carrefour) : 38 millions d'euros

Un parachute doré est le nom donné à la prime de départ attribué au dirigeant d'une entreprise. Ces indémnités sont versées à la suite d'un licenciement ou d'un départ volontaire. L'ancien patron s'engage alors à respecter une clause de non-concurrence.

 

En 2005, l’ancien PDG du groupe Carrefour est parti avec une indemnité de 9,8 millions d’euros, ce qui correspond à trois années de salaire, ainsi que 29 millions d’euros de "retraite-chapeau". Cette somme astronomique avait alors fait polémique.