Elena Volochine est une journaliste russe et correspondante d'iTélé qui raconte dans Le Canard enchaîné de ce mercredi comment son interview avec Gérard Depardieu a dégénéré. Les détails. 

Le 20 juin dernier, Elena Volochine, une correspondante d'iTélé à Moscou, se rend à l'hôtel où séjourne Gérard Depardieu en Russie pour l'interviewer au sujet de son dernier film La Marque des anges. Ce qu'elle ignore, c'est que l'acteur a visionné l'un des reportages réalisées par cette dernière sur le film tchéchène Turquoise dans lequel apparaît l'acteur.

"L'appartement cadeau" du "dictateur tchétchène" à Depardieu 

 "Viens voir toi! Viens ici ! Qu'est-ce que t'as foutu ?" lui aurait lancé Depardieu, selon la journaliste qui rapporte ces propos dans Le Canard enchaîné de cette semaine. 

Publicité
Il n'avait, semble-t-il, pas apprécié ce reportage où Elena Volochine faisait mention de "l'appartement cadeau du président Ramzan Kadyrov", ainsi qu'au "régime controversé du dictateur tchétchène" et à "la communication extrêmement contrôlée" qui entourait le film. 

Pas d'interview mais des insultes

Depardieu, hors de lui, aurait alors copieusement insulté la journaliste, la traitant de "salope" ou lui lançant des amabilités comme "va te faire baiser". 

La journaliste, qui se dit "choquée et très bléssée", a dû quitter les lieux sans avoir mené son interview. 

Contacté par Le Canard enchaîné, l'acteur, pour sa part, a confirmé les propos qui lui sont sont alloués allant même jusqu'à déclarer : "C'est une salope ! Et merde au "Canard !". 

 

Ci-dessous, une vidéo où Depardieu danse avec le dictateur tchétchène Kadyrov