Julie Gayet ne voudrait pas être Première dame mais n’hésiterait cependant pas à se présenter comme la "fiancée du président" quand cela l’arrange. Plus de détails.

Selon les informations de Valeurs Actuelles, reprenant des révélations faites par VSD au début du mois, Julie Gayet aurait récemment tenté de se servir de sa prétendue liaison avec François Hollande pour obtenir une faveur de la part de gendarmes.

Dévoilée le 6 novembre par l’hebdomadaire people et reprise cette semaine par Valeurs Actuelles, l’affaire remonte au 30 octobre dernier. Ce jour-là, l’actrice revenait d’un festival à Tokyo. Dans le taxi à bord duquel elle se trouvait sur l’A1, elle aurait été prise pour cible par plusieurs paparazzi. Apercevant des gendarmes à moto, elle aurait alors eu l’idée de demander au chauffeur d’arrêter son véhicule à leur niveau sur la bande d’arrêt d’urgence. Son objectif : que les militaires acceptent de l’escorter jusqu’à chez elle et qu’ils fassent ainsi fuir les photographes.

Seulement les gendarmes auraient refusé. "Je suis la fiancée du président", aurait alors fait valoir la supposée compagne de François Hollande pour les faire changer d’avis, menaçant même "d’en référer en haut lieu". Et Valeurs Actuelles d’ajouter : "Ce jour-là, c’est la première fois que l’actrice se présente en tant que ‘Première dame’".

Publicité
Une différence de ton entre les deux médiasMais si jusque-là les deux versions de cette même histoire sont sensiblement les mêmes chez les deux magazines, Le Pointnote cependant que Valeurs Actuelles semble s’employer à dénoncer une tentative de passe-droit de la part de Julie Gayet, tandis que VSD insiste quant à lui sur côté "rocambolesque", voire "fleur bleue" de cette histoire.

Vidéo sur le même thème : Julie Gayet parle de François Hollande

mots-clés : Julie gayet

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité