Andreas Lubitz avait planifié le crash de l'A320 qui reliat Barcelone à Düsseldorf ? Les révélations de son ancienne petite amie laissent en effet à penser que le copilote avait prémédité son geste.

A mesure que l'enquête sur le crash de l'A320 reliant Barcelone à Düsseldorf et qui a fait 150 victimes avance, une nouvelle question se pose : Andreas Lubitz, le copilote allemand de 27 ans, avait-il prémédité son geste ? Le témoignage livré par son ex-petite amie au journal allemand Bild laisse en effet à penser que tout avait été planifié. Maria W., une hôtesse de l'air de 26 ans qui a entretenu une relation avec Andreas Lubitz durant cinq mois l'an dernier, a expliqué au quotidien que le jeune homme visiblement tourmenté lui avait confié ses pensées morbides. C'est quand elle a entendu parler de l'accident qu'une de ses phrases lui est "revenue en mémoire" a-t-elle indiqué dans une interview publiée ce samedi.

"Tout le monde connaîtra mon nom et s'en souviendra"

"Un jour, je vais faire quelque chose qui va changer tout le système, et tout le monde connaîtra mon nom et s'en souviendra" lui aurait ainsi déclaré Andeas Lubitz. Selon la jeune femme, s'il a fait ça, "c'est parce qu'il a compris qu'à cause de ses problèmes de santé, son grand rêve d'un emploi à la Lufthansa, comme capitaine et comme pilote de long courrier était pratiquement impossible" a-t-elle estimé. Maria W. a également confié qu'elle avait fini par se séparer de lui "parce qu'il devenait de plus en plus clair qu'il avait un problème. Pendant les discussions, il craquait et me criait dessus" et raconte que la nuit il se réveillait parfois en criant "nous tombons".

>> A lire aussi  Crash de l'A320 : d'après un proche, le copilote était "passionné des Alpes et même obsédé"

Publicité
Les dernières perquisitions au domicile d'Andreas Lubitz ainsi que chez ses parents avaient révélé que le copilote avait caché sa maladie. Des arrêts de travail, dont un pour le jour du drame, ont été retrouvés chez lui déchirés. En 2008, Adreas Lubitz avait souffert d'un épisode dépressif sérieux. Autant d'éléments qui sont désormais pris au sérieux par les enquêteurs concernant l'hypothèse de la préméditation.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :