La sécurité routière a annoncé qu’il n’y aura finalement pas de radars dans les virages. Ils seront installés à l’entrée ou à la sortie de la courbe, afin d’éviter des accidents.

Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, a voulu calmer la polémique. Il a indiqué sur RMC : "Nous ne mettons pas un radar dans un virage, nous le mettons pour contrôler la vitesse dans le virage, mais à l'entrée ou à la sortie du virage ! Par ailleurs, ce radar est toujours annoncé par un panneau".

Le 15 septembre dernier, le ministère de l’Intérieur avait fait grand bruit en annonçant l’installation de 248 radars Vitronic Poliscan dans les virages en France. Cette nouvelle n’avait pas vraiment enchanté les associations d’automobilistes et de motards, qui jugeaient dangereuses ces nouvelles installations.

A lire aussiRadars de vitesse : de nouveaux boîtiers installés dans les virages

En 2016, près de 500 automobilistes et 160 motards ont perdu la vie dans un virage

Publicité
Nombreux sont les motards qui ont le réflexe de décélérer dans les virages à la vue d’un radar. "Pour les motos, le virage constitue toujours un moment dangereux", a ainsi précisé Emmanuel Barbe. En 2016, près de 500 automobilistes et 160 motards ont perdu la vie dans un virage, selon l'Observatoire national de la sécurité routière. L’organisme explique par ailleurs que l'objectif est de réduire le taux de mortalité qui les concerne, précisant que 43% des accidents de moto se passent en courbe, rapporte Autoplus.

En vidéo sur le même thème : Comment le gouvernement veut privatiser les radars embarqués