Cela fait désormais deux jours que les autorités traquent les frères Kouachi, soupçonnés d’être les auteurs de l’attentat de Charlie Hebdo. Ils ont été repérés pour la dernière fois jeudi matin dans l’Aisne où plus de 1 500 policiers ont été déployés depuis.

Le siège de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a été la cible d’une attaque terroriste, mercredi matin à Paris (XIe arrondissement). Au moins douze personnes ont été tuées dans cette attaque. Parmi elles, les dessinateurs de talents Cabu, Charb, Wolinski et Tignous. Deux suspect ont été identifiés. Il s'agit de deux frères âgés d'une trentaine d'années : Saïd et Chérif Kouachi.

La traque des suspects de l'attentat contre Charlie Hebdo se poursuit. Nous lui consacrons un nouveau direct que vous pouvez suivre en cliquant ici.

9h28 : Selon les informations de RTL, une prise d'otages aurait actuellement lieu dans une entreprise de Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne,  au nord-est de Paris. Elle aurait été précédée d'un échange de tirs sur la nationale 2 à hauteur de cette même ville. Deux individus correspondant au signalement des frères Kouachi auraient également volé une voiture à Montagny-Sainte-Félicité, dans l'Oise.

8h16 : La présence de Marine Le Pen à la manifestation d'union nationale prévue dimanche à Paris fait actuellement débat. "C'est une manoeuvre policiticienne minable", a dénoncé la présidente du FN qui attend toujours d'être officiellement invitée à ce rassemblement.

7h41 : La rédaction de Libération accueillera ce vendredi les journallistes de Charlie Hebdo dans ses locaux. Elle soutiendra également l'équipe pour la parution de son prochain numéro, prévue à un million d'exemplaires.

7h28 : Elsa Wolinski, la fille du dessinateur tué, a confié au micro de BFM TV avoir "toujours su que ça pouvait arriver". "Ils ont tué mon papa mais ils n'ont pas tué leurs idées", a-t-elle affirmé. Et celle-ci d'ajouter : grâce à la mobilisation, "on va pouvoir se battre".

7h07 : Très affecté par la disparition de son ami Charb, Michel Houellebecq a décidé de "suspendre" la promotion de son livre Soumission. L'auteur a même quitté Paris "pour se mettre au vert".

7h02 : Selon des sources américaines, les deux frères figuraient sur la liste noire du terrorisme. Ils avaient également l'interdiciton formelle de prendre l'avion à destination des Etats-Unis.

6h32 : Les hommages aux douze personnes tuées mercredi affluent aux quatre coins du monde ; Barack Obama, le président américain a adressé les condoléances de son peuple aux Français et signé le registre des condoléances à l’ambassade de France aux Etats-Unis. Un fait rare. "Nous sommes unis avec nos frères français pour que justice soit faite", a-t-il déclaré.

6h15 : Saïd Kouachi s’est rendu au Yémen en 2011 pour y apprendre le maniement des armes.

6h07 : Le plan Vigipirate est maintenu à son niveau le plus élevé dans toute l’Ile-de-France et en Picardie.

Les suspects n’ont pas été arrêtés. Saïd et Chérif Kouachi, les deux frères soupçonnés d’être les auteurs de l’attentat à Charlie Hebdo, sont toujours en fuite. Alors qu’ils ont été vus pour la dernière fois jeudi matin dans une station-service de l’Aisne (nord-est de la France), d’importants moyens ont été déployés aux alentours, notamment dans le village de Villers-Cotterêts. Près de 1 500 policiers y ont été envoyés pour ratisser les bois environnants et fouiller les maisons. En vain. Mais si les perquisitions ont été suspendues et les effectifs réduits au cours de la nuit dernière, l’opération devrait s’intensifier tôt dans la matinée.

Vidéo, images, réactions : revivez les évènements du mercredi 7 janvier en cliquant ici

18h45 : Lors d'une conférence de presse, Bernard Cazeneuve a indiqué que les fusillades de Charlie Hebdo et ne Montrouge n'avaient "pas de lien établi". 

18h17 : Au micro de BFM TV, l'ex-avocat de Chérif Kouachi l'appelle à " se rendre à la police".

17h32 : Selon i>Télé, la femme de l'un des suspects aurait été placée en garde à vue à Reims.

16h49 : Des drapeaux djihadistes et des cocktails molotovs ont été retrouvés dans la voiture abandonnée par les auteurs de l'attentat à Charlie Hebdo.

16h16 : Des cocktails molotov et des drapeaux djihadistes ont été retrouvés dans la voiture abandonnée par les auteurs de l'attentat.

15h57 : Anne Hidalgo, la maire de Paris, appelle à un nouveau rassemblement ce soir.

15h38 : Le plan Vigipirate élargit à la Picardie, annonce Matignon. 

14h22 : La Tour Eiffel sera éteinte ce soir à 20 heures.

13h55 : Les suspects auraient été repérés près de Villers-Cotterêts. Le Raid et le GIGN y ont été déployés. Selon France3 Picardie, les deux hommes seraient retranchés dans une maison de Crépy-en-Valois dans l'Oise. La préfecture du département confirme qu'une traque est en cours dans ce secteur.

13h50 : L'avocat du journal satirique annonce que le prochain numéro de Charlie Hebdo sera tiré à un millions d'exemplaires.

 

13h05 : La préfecture de police de Paris demande aux internautes de ne pas relayer de fausses informations. Et ce, afin de "ne pas gêner le travail des enquêteurs".

13h00 : La préfecture annonce la fermeture des Champs-Elysée. La voiture des suspects se dirigerait vers la capitale. Une information à prendre avec des pincettes pour le moment car non confirmée par les autoritées. Toutefois, les portes du périphérique parisien ont été bloquées au Nord-Est de Paris. Des snipers sont positionnés.

11h31 : Les frères Kouachi ont été localisés dan l'Aisne. Ils sont armés. Selon une information de 20 Minutes confirmée par Le Huffington Post, les deux hommes auraient braqué une station service afin de se réapprovisionner en carburant. Selon Le Point, le gérant de station service aurait formellement reconnu les frères Kouachi, ostensiblement armés.

11h14 : Manuel Valls annonce "plusieurs interpellations" et des "gardes à vue" dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Charlie Hebdo. Une source policère précise de son côté que 7 personnes seraient en garde à vue. Il s'agirait d'hommes et de femmes.

11h09 : Matignon annonce que la manifestion initialement prévue samedi est décalée à dimanche. Une décision prise afin "de garantir les meilleurs conditions de mobilisation et de sécurité".

10h47 : La policière blessée dans la fusillade est décédée, selon les informations  de RTL.

10h40 : Le ministère de l'Intérieur réitère son appel à témoin

10h15 : La Commission européenne a également mis ses drapeaux en berne.

10h00 : Le Midi Libre rapporte que des attaques islamophobes ont eu lieu mercredi soir dans l'Aude. Des coups de feu ont en effet pris pour cible un lieu de prière musulman en début de soirée.

9h55 : Les blessés de la fussillade seraient une policière et une agent de voirie. Ils auraient été touchés par des tirs d'arme automatique et seraient actuellement dans un état critique. Pour le moment, aucun lien ne peut être établi entre cette fusillade et l'attentat de Charlie Hebdo.

9h47 : François Hollande reçoit Nicolas Sarkozy à l'Elysée. Ce dernier n'y était pas revenu depuis le 15 mai 2012.

9h38 : D'après les informations du Progrès, une explosion a eu lieu ce jeudi matin dans un snack près d'une mosquée à Villefranche-sur-Saône (Rhône). Interrogé par le journal, le maire de la ville craindrait "que ce soit lié à l'évènement dramatique qui est survenu ce mercredi". Le Progrès précise qu'il n'y aurait pas de blessé et qu'il s'agirait d'une fuite de gaz.

8h56 : Selon France TV info, la fusillade aurait eu lieu à Montrouge (Hauts-de-Seine). Un suspect aurait été interpellé.

8h43 : Une fussillade a éclaté ce jeudi matin dans le Sud de Paris, à Porte de Chatillon (XIVe arrondissement). Deux policiers seraient à terre, selon l’AFP.

Publicité
8h38 : Les opérations de police se poursuivent ce jeudi dans plusieurs villes de l’Hexagone : Reims, Strasbourg, Pantin (Seine-Saint-Denis), Gennevilliers (Hauts-de-Seine) et Malakoff (Hauts-de-Seine).

Vidéo sur le même thème : des images de l'attaque de Charlie Hebdo 

Publicité
Publicité