Alors que le parquet a requis un non-lieu pour DSK dans l’affaire du Carlton de Lille, il appartient désormais aux trois juges d’instruction en charge de ce dossier de décider si l’ancien directeur du FMI passera ou non par la case tribunal.

Les choses semblent s’arranger pour DSK. Après plusieurs mois de tumultes judiciaires et sa séparation avec Anne Sinclair, l’ancien directeur du FMI s’est récemment affiché au Festival de Cannes avec à son bras sa nouvelle compagne, Myriam L’Aouffir, et son nom pourrait bientôt disparaître du dossier relatif à l’affaire du Carlton de Lille. Le procureur de la République de Lille a en effet indiqué lundi que le parquet avait requis un non-lieu en faveur de Dominique Strauss-Kahn et Jean-Luc Vergin. "En ce qui les concerne, le parquet estime qu’il n’existe pas de charges suffisantes", a-t-il expliqué dans un communiqué.

Publicité
Les trois juges d’instruction déciderontC’est désormais aux trois juges chargés d’instruire l’affaire du Carlton de décider si DSK doit ou non être renvoyé devant un tribunal. Mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée, ce dernier a toujours nié avoir su que les femmes qui participaient avec lui à des parties fines étaient des prostituées. Interrogé par Planet il y a quelques jours, Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure, lui aussi soupçonné d’être impliqué dans cette affaire, a assuré que "DSK n’a jamais été au Carlton". Selon lui, il n’y aura même "pas d’affaire".

Alors que l’instruction est close depuis le 13 mars dernier, le parquet à jusqu’à jeudi pour rendre son réquisitoire complet concernant les 12 personnes mises en examen dans cette affaire. 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité