Virginie Calmels a rejoint Laurent Wauquiez. Alain Juppé, dont elle est proche, a démenti avoir prononcé à son encontre des propos désagréables, prêtés par «Le Canard enchaîné».

Entre..

Virginie Calmels a rejoint Laurent Wauquiez. Alain Juppé, dont elle est proche, a démenti avoir prononcé à son encontre des propos désagréables, prêtés par «Le Canard enchaîné».

Entre Alain et Virginie, le ciel de bordeaux est à nouveau sans nuages. Intarissable Virginie Calmels ! Intarissable et visiblement soulagée de cette mise au point voulue par « Alain Juppé lui-même ». L’invitation à déjeuner du maire de Bordeaux jeudi 7 septembre est en effet venue à point nommé pour couper court aux rumeurs de mésentente persistante entre l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac et sa première adjointe municipale.

Publicité
Voilà des mois que des proches d’Alain Juppé répétaient que la confiance entre ce dernier et l’ancienne dirigeante du groupe Endemol était rompue. Décrite comme une « arriviste » et une « ingrate », critiquée pour avoir rejoint l’équipe Fillon après la défaite de son mentor, puis rallié Laurent Wauquiez avec lequel elle fait aujourd’hui équipe en vue de l’élection à la présidence de LR, Virginie Calmels n’avait plus la cote chez les juppéistes. Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est un écho dans « Le Canard enchaîné » du 6 septembre, qui faisait dire à Alain Juppé : « Virginie […] n’a pas de principes. […] Pour moi, c’est une grosse déception. Si vous avez un parquet en bon état, ne l’invitez pas chez vous. »

Un déjeuner à Bordeaux

Excédé, Juppé twitte :...

Lire la suite sur Paris Match Actu

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :