Banque privée et digital font de plus en plus bon ménage. Jusqu’à créer une banque privée en ligne ? BNP Paribas va tester le dispositif

S’il est un secteur où l’on n’imagine pas le digital prendre le pas, c’est bien la banque privée ! D’abord parce que les banques privées sont très en retard en la matière. Filiales de grands groupes bancaires, les maisons mères ont souvent privilégié la digitalisation de la banque de détail, au détriment de celle de la banque privée. Ensuite et surtout, parce qu’il est difficile de passer par le tout digital dans une banque privée. « Pour l’investissement en private equity ou pour des conseils en matière de transmission d’entreprise par exemple, les clients privilégient encore le contact humain », constate Sophie Breuil, directrice de la clientèle privée et entreprise chez Neuflize OBC. Elle souligne cependant que « la demande des clients est de plus en plus forte en matière de services digitaux et pas que pour des opérations simples ».

Publicité
C’est un mouvement de fond et « ce n’est ni une question d’âge, ni une question de taille de patrimoine », affirme Sébastien Lacroix, directeur associé senior chez McKinsey, en charge du pôle de compétences Banque privée en Europe. « Le digital permet en outre d’exécuter plus vite...
Lire la suite sur L'Opinion