Deux élus d'Ile-de-France ont été reçus au ministère de l'Intérieur lundi et ont obtenu la promesse d'une loi qui sanctionnera plus durement les rodéos sauvages d'ici fin juillet 2018, révèle France Bleu Paris.

Reçus au ministère de l'Intérieur lundi 16 avril, Jean-Marie Vilain, maire de Viry-Châtillon en Essonne, et Vincent Delahaie, sénateur LREM, disent avoir obtenu l'assurance qu'une proposition de loi sera déposée en juin prochain, révèle France Bleu Paris. Ce texte, porté par les élus depuis un an, vise à sanctionner plus sévèrement les rodéos sauvages et pourrait être voté avant la fin juillet 2018, selon eux.

Publicité
Concrètement, les deux-roues qui participent à ces rodéos sauvages pourront être confisqués plus facilement et les amendes seront plus fortes, notamment pour lutter contre les nuisances sonores. A titre d'exemple, une amende pour un pot d'échappement trafiqué est fixée aujourd'hui à 11 euros, trop peu "quand on casse les oreilles de tout un quartier pendant toute une nuit", estime le maire de Viry-Châtillon.

Dans ce projet de loi, cette amende serait multipliée par douze et pourrait atteindre 132 euros. > Lire la suite sur Franceinfo

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité