Les « Experts » ont puisé dans leurs réserves pour s’imposer lors de leur entrée dans l’Euro, vendredi en Croatie.

Il est des parties dont on préfère retenir le « mental » à défaut d’avoir eu la « manière ». C’est peu dire que les Français n’ont pas dominé les Norvégiens pour leur entrée dans l’Euro organisé en Croatie.

Loin du rouleau compresseur si souvent affiché ces dix dernières années, Karabatic et consorts ont couru après le score une bonne partie de la rencontre. Il a fallu attendre les deux dernières minutes pour voir les hommes de Didier Dinart et Guillaume Gille recoller, avant de prendre définitivement les devants (32-31 score final).

Abalo et N’Guessan décisifs

Publicité
Comptant jusqu’à trois buts d’avance, les Norvégiens pourront regretter un manque d’impact fatal dans les cinq dernières minutes. La faute en partie à un Luc Abalo à l’efficacité létale et à l’entrée décisive de Timothey N’Guessan. Très solide au jet de sept mètres, Kentin Mahé a lui permis aux « Experts » de ne pas se faire définitivement décrocher quand son équipe semblait au bord de la rupture. L’arrière a logiquement été désigné « homme du match ».

Peu efficaces devant, les Français ont pâti des gardiens trop tendres derrière. Vincent... > Lire la suite sur Le Monde

Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité