Le conducteur, qui a des antécédents psychiatriques, "projetait le passage à l'acte depuis un mois" selon le procureur de la République.

"Ce qui compte dans cette affaire, c'est le profil psychiatrique de la personne", insiste Pierre-Yves Couilleau, procureur de la République de Toulouse. Le lien avec le terrorisme est exclu par les autorités judiciaires mais pour les victimes et les témoins, l'attaque a été traumatisante : vers 15h45 vendredi 10 novembre, un automobiliste au volant d'une Clio a foncé "délibérément" sur un groupe de piétons à Blagnac, près de Toulouse, blessant trois étudiants chinois, dont l'une grièvement.

L'assaillant, âgé de 28 ans, a foncé à un passage piéton sur des étudiants qui sortaient du campus de l'Institut de gestion sociale, route de Grenade, dans un quartier résidentiel de Blagnac. Les trois blessés sont des étudiants chinois en échange à l'ICD Toulouse-International Business School, âgés de 22 et 23 ans. L'un d'eux est ressorti de l'hôpital en fin de journée. Les deux autres victimes souffrent d'un traumatisme thoracique et d'une blessure à une jambe pour l'une, d'un traumatisme crânien pour l'autre.

Publicité
"Le pronostic vital de ces victimes n’est pas engagé à ce stade. Le service d’aide aux victimes saisi par le parquet a d’ores et déjà pris attache avec deux de ces victimes", écrit le procureur de la République dans un communiqué consulté par "l'Obs".

"L’individu, interpellé immédiatement après les faits, a indiqué avoir projeté ce passage à l’acte depuis un mois."

Il a été placé en garde à vue, dans le cadre d’une...

Lire la suite sur L'Obs
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne d’information de L'OBS

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :