Quelle que soit l'ampleur du choc après la mort d'un proche, il faut se mobiliser souvent rapidement, pour effectuer certaines démarches. Découvrez comment vous y prendre. 

Les premières démarches

Que cela soit à domicile, à l'hôpital, en maison de retraite ou sur la voie publique, le décès doit obligatoirement être constaté par un médecin qui délivrera un "certificat de décès" (en cas de mort violente -accident, suicide...-, vous devez prévenir impérativement les services de police). Celui-ci est obligatoire en cas d'admission en chambre funéraire, mise en bière, transport de corps...

 

Vous disposez ensuite de 24h pour faire une déclaration à la mairie (service état civil) du lieu où la personne est décédée. Il vous sera demandé : - le jour, l'heure et le lieu du décès,- le certificat de décès établi par le médecin,- le livret de famille ou toute pièce précisant son identité, sa filiation, sa situation matrimoniale, son adresse, sa profession.

 

A ce moment est établi l'"acte de décès". Vous pouvez demander des copies pour les démarches à accomplir par la suite (prévoyez en une bonne dizaine).

 

Publicité
Sachez-le : toute personne peut déclarer un décès (parent, ami, voisin...) en présentant une pièce d'identité. Si le décès a eu lieu dans une structure médicale, l'établissement s'en charge. Vous pouvez également demander aux pompes funèbres de s'occuper de cette formalité. 

Publicité