Alors que Manuel Valls a annoncé ne pas voter pour Benoît Hamon à l'élection présidentielle, malgré son engagement pris pendant la primaire, une militante socialiste a estimé avoir été "victime d'un abus de confiance".

Une décision radicale. Mercredi, une militante socialiste marseillaise, Sylvie Lyons-Noguier, a porté plainte contre le Parti socialiste et la Haute autorité des primaires pour "abus de confiance", rapporte La Provence. La jeune femme a estimé avoir été lésée par le refus de Manuel Valls de soutenir Benoît Hamon alors qu'il s'y était engagé pendant la primaire en signant la Charte éthique. Mercredi matin, l'ancien Premier ministre a annoncé sur BFMtv qu'il votera pour Emmanuel Macron dès le premier tour de l'élection présidentielle.

"Suite aux élections Primaires du candidat socialistes pour les élections présidentielles qui a coûté deux euros (les deux tours) pour chaque citoyen, l'ensemble des membres du Parti socialiste se devaient de soutenir le candidat élu, et particulièrement M. Manuel Valls car lui-même a signé une charte mentionnant qu'en cas de défaite de sa part, il soutiendrait le candidat élu. Cette clause n'a pas été respectée par Manuel Valls et ses acolytes", peut-on lire dans sa plainte que la militante a partagée sur les réseaux sociaux.

A lire aussi - Présidentielle 2017 : quand Manuel Valls piétine un de ses engagements

"Soit ils sont sanctionnés, soit on me REMBOURSE mes 2 euros"

Publicité
Agacée par l'attitude des politiques et se sentant trahie, Sylvie Lyons-Noguier a décidé de faire appel à la justice pour demander des comptes. La militante reproche au Parti socialiste de ne pas avoir été suffisamment ferme avec ceux qui ne se sont pas rangés derrière Benoît Hamon après sa victoire. En plus du non-respect par Manuel Valls de son engagement vis-à-vis de la Charte éthique, elle a voulu dénoncer l'absence de sanctions de la part du parti. "J'estime que certains au Parti Socialiste ont les moyens de faire respecter les chartes signées, et leurs hésitations sont fort douteuses. S'ils en sont incapables voilà qui va les y contraindre, soit Valls et ses acolytes démissionnent soit ils sont sanctionnés soit on me REMBOURSE mes 2 euros !", a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

En vidéo sur le même thème - "Qu'on me rembourse mes 2€ !": une militante porte plainte contre le PS